Culture·Jeu de rôle·Jeux

Fiche personnage – Aslinn O’Brien

Aujourd’hui, j’ai décidé de mettre à votre disposition un personnage que j’ai eu l’occasion de créer pour un JdR.

Résumé du scénario :

En ce mois de janvier 1921, vous êtes invités à la fête d’anniversaire du Docteur Walter, psychiatre de renom. Pour ses 50 ans vous devez lui offrir un cadeau à la hauteur de toutes les curiosités qu’il a pu amasser lors de ses nombreux voyages.

La seule règle que nous avions à respecter c’était de créer un personnage qui possède un lien fort avec le Dr Walter.

Je vous laisse donc découvrir la fiche personnage de Aslinn O’Brien. L’illustration du personnage a été faite par mes soins.


AOBrien2

 

Nom : Lady Aslinn O’Brien

Âge : 30 ans

Equipement :
cadeau pour le Dr Walter, parapluie bleu, miroir de poche, parure royale

 

 


Biographie  :

Lady Aslinn O’Brien était la dernière descendante directe de la famille royale irlandaise. Son ancêtre, le roi Brian Boru, avait régné sur le Royaume d’Irlande de 941 à 1014. En dépit de son sang royal, elle avait grandi comme n’importe quel autre enfant irlandais : en gardant son insouciance malgré le conflit entre son peuple et les anglais. Elle a été élevée  selon les croyances chrétiennes. Aslinn était donc une jeune femme de bonne famille, pieuse et vertueuse. Plutôt intelligente, elle avait réussi  à développer son sens de la perception au point que ses intuitions étaient souvent les bonnes.

La lady était dotée d’une magnifique chevelure rousse qui tombait délicatement sur ses épaules. Elle aurait pu faire défaillir tous les hommes si elle n’avait pas eu un physique aussi ingrat que celui qu’elle possédait : des épaules carrées qui dissuadaient chaque homme de se frotter à elle, malgré une force quasi inexistante, des tâches de rousseur et une peau rosie qui ne correspondaient pas aux standards de beauté de l’époque, ainsi qu’un  regard qui transperçait l’âme de quiconque réussissait à la regarder dans ses deux yeux en même temps. Parce qu’il était vrai, Aslinn était atteinte d’un léger strabisme, qui contribuait à faire fuir chaque homme qu’elle croisait. Certains osaient dire que son physique si ingrat était le fruit des très nombreuses relations incestueuses qu’avaient toutes les familles royales, au fil des générations, pour ne pas salir leur sang bleu.

La bonne situation situation de sa famille lui avait permis de s’instruire. Et à cette époque, en Irlande, l’instruction des filles se basait sur l’apprentissage de la cuisine, du ménage et du repassage pour qu’elles puissent devenir de parfaites petites ménagères.

C’est en 1916, en Irlande, que Aslinn O’Brien rencontra le Dr Walter. Alors que la guerre civile devenait de plus en plus féroce, le quinquagénaire avait aidé la jeune femme à s’enfuir de son pays. Le docteur avait sûrement voulu sauver la jeune pucelle pour se sentir tel un héros lorsqu’il raconterait ses récits de voyage. Mais il avait été finalement touché, droit au cœur, par la sincérité et l’insouciance d’Aslinn. Dès lors, ils avaient continué à se fréquenter et étaient devenus de bons amis. Lors de chacune de leurs rencontres la jeune trentenaire écoutait avec admiration les récits fantasques du Dr Walter. Une relation paternelle basée sur la bienveillance s’était alors instaurée entre eux deux. La lady était sûrement une des seules jeunes femmes à supporter ses remarques misogynes, car, pour elle qui avait grandi dans une société catholique traditionnelle, tous ces propos lui semblait normaux. Une femme était faite pour écouter, servir et obéir à l’Homme.

Malgré tout, Aslinn avait certains défauts : elle aimait montrer son rang aux personnes qu’elle côtoyait. C’est pour cela, que dès qu’elle en avait l’occasion, elle portait sa parure royale, qui se transmettait de génération en génération dans sa famille. Lors de son départ de son pays natal, c’était un des seuls souvenirs qu’elle avait pu emporter avec elle. Ce comportement excessif avait tendance à énerver les gens autour d’elle mais elle ne s’en rendait pas compte et continuait donc à agir de la sorte.

Lorsqu’elle avait reçu l’invitation du docteur, elle avait immédiatement su quoi lui offrir. Il s’agissait d’un exemplaire relié en cuir de certaines de ses plus belles aventures autour du monde. Elle avait l’intuition que ce présent personnalisé le toucherait droit au cœur. Elle désirait lui offrir le plus beau des cadeaux pour le remercier d’avoir été comme un second père pour elle, depuis son départ d’Irlande.


Caractéristiques :

Nous avions comme consigne de partager 12 points de compétence en tout entre la perception, l’esprit et la force. En sachant qu’il fallait minimum 1 point par catégorie et maximum 9 points sur une jauge de 10. En plus de ces trois caractéristiques nos personnages devaient également avoir une catégorie sanité, avec 10 points en tout.

PERCEPTION ☒☒☒☒☒☒☒☐☐☐

ESPRIT ☒☒☒☒☐☐☐☐☐☐

FORCE ☒☐☐☐☐☐☐☐☐☐

SANITE ☒☒☒☒☒☒☒☒☒☒


J’espère que le personnage d’Aslinn vous aura plu. C’était amusant de pouvoir l’incarner le temps du soirée, j’aurais bien ri.

N’hésitez pas à me le dire si vous souhaitez d’autres articles de ce genre là !

Sans titre 8

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s